La comptabilité d'une copropriété de syndic bénévole

||La comptabilité d’une petite copropriété
La comptabilité d’une petite copropriété2021-01-21T08:58:57+00:00

LA COMPTABILITE EN COPROPRIETE

Présentation du cas

La gestion de la résidence Tulipe nécessite des frais. Nous sommes en assemblée générale et nous devons voter les dépenses et les charges y afférant. Comment doit se présenter ce budget ?

Description de l’élaboration du budget et des provisions

Voter le budget en assemblé générale est important pour déterminer les dépenses ou les charges dans l’année. Suite à cela, les copropriétaires vont pouvoir éditer les appels de fonds.

Pour une petite copropriété, le budget peut s’étaler en règle générale sur 4 types de dépenses :

  • L’assurance : Elle concerne les garanties en responsabilité civile, en incendie, dégât des eaux, vandalisme, etc.
  • Les frais de gestion : cela concerne les frais de photocopie, les frais d’envoi de lettres recommandée, etc.
  • Les charges courantes : l’électricité et l’eau qui sont des charges courantes dans l’année, les frais d’une société de nettoyage, etc.
  • Les charges exceptionnelles : les petites réparations (changement d’ampoule, les petits travaux de plomberie, d’électricité, etc.)

Astuces pratiques concernant le budget et les provisions

  • Il n’est pas obligatoire d’établir un budget pour les petits travaux. Il suffit de prévoir une avance de trésorerie, dont le montant correspond à 1/6e du budget.
  • Pour les grands travaux, le montant est déterminé par un vote en assemblée générale ainsi qu’un appel de fonds spécifique.

LES CHARGES

Présentation du cas

Notre immeuble perd de son esthétisme. Il nécessite des travaux d’entretien. De même pour les équipements en commun. Ils deviennent de moins en moins fonctionnels. Comment devons-nous utiliser les charges que nous avons convenues lors de l’assemblée générale ?

Description de l’utilisation des charges

Pour entretenir l’immeuble, tous les copropriétaires doivent assumer des charges de copropriété. Ces dernières se présentent en 2 catégories :

  • Les charges courantes : ces dépenses se rapportent sur tout ce qui concerne l’administration, la conservation et l’entretien de l’immeuble.
  • Les charges extraordinaires : ces dépenses concernent les dépenses non prévus dans le budget durant l’année (exemples: changement d’un fusible, réparation d’une descente d’eau usée, remise en place de tuiles….)

Lorsque le budget prévisionnel a été voté en assemblée générale, le syndic peut renseigner chaque copropriétaire sur le montant à payer.

Astuce pratique concernant les charges

Pour alléger le travail du syndic bénévole, il est plus pratique de faire un appel de fonds à l’année et non par trimestre, une méthode qui se pratique dans la majorité des petits immeubles.

LES COMPTES TRAVAUX

Présentation du cas

Nous souhaitons avoir un compte bancaire pour verser nos fonds de travaux. Cette somme sera utilisée pour effectuer les travaux d’entretien, les travaux de maintenances, etc. Quelles sont les règles que nous devons connaître dans ce cas ?

Spécificités des comptes travaux

Depuis le 1er janvier 2017, le compte bancaire de versement des fonds de travaux doit être un compte séparé rémunéré au nom du syndicat des copropriétaires, dont l’AG peut choisir le banquier (à l’article 25).

Vous souhaitez être accompagné dans vos démarches ?

Contactez-nous et Commandez pour un montant
de 440 € TTC / an SEULEMENT !

Découvrez notre service
La mallette du bon syndic de copropriété - Geretacopro